• Diffamation et travail du journaliste -fr 
Nos publications

Diffamation et travail du journaliste

Il était jusqu’à présent admis que le travail de vérification du journaliste en matière d’interview pouvait être moins approfondi que lors d’un article. Or, la Cour de Cassation a récemment rendu un avis contraire.En effet, il est possibe d’échapper à une accusation de diffamation par l’exception de vérité ou par la preuve de sa bonne foi.

La bonne foi est entendue par la jurisprudence comme devant répondre à 4 conditions cumulatives : l’absence d’animosité personnelle, la légitimité du but poursuivi, la prudence et la mesure dans l’expression ainsi que la vérification des sources.

Il était admis qu’en matière d’interview les journalistes n’avaient pas à démontrer un travail sérieux puisqu’ils se contentent de poser des questions à un tiers qui y répond.

Toutefois, la Cour de Cassation dans un arrêt du 08/04/08 a indiqué « la reprise, par le journaliste, des propos tenus par un tiers, ne fait pas disparaître l’obligation à laquelle il est tenu d’effectuer des vérifications sérieuses pour s’assurer que ceux-çi reflètent la réalité des faits ».

Ainsi, le travail d’enquête devra être mené y compris dans le cadre de propos tenus lors d’une interview.

Avis à tous les bloggeurs intervieweurs et aux directeurs de la publication !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. * Champs obligatoires